perte de pression

La chute de pression du récupérateur entraîne une perte d’énergie hydraulique. Cette perte doit être déduite (dans le cadre de l’énergie principale) des économies d’énergie (de chaleur), ce qui donne les économies totales. Le sens commun veut que le flux turbulent entraîne un transfert de chaleur optimal, la chute de pression liée (quadratique avec le flux) est à l’origine d’une plus faible récupération de chaleur dans les conduits de petite taille. Le flux laminaire offre l’avantage d’une faible chute de pression (linéaire avec le flux) et d’un transfert de chaleur élevé dans les petits conduits (faible distance pour le flux de chaleur conducteur).
L’efficacité en tant que fonction du diamètre hydraulique des conduits, à la fois thermique et globale, pour un récupérateur fonctionnant avec une différence de température de 10°C est indiquée au niveau de l’illustration 1. La taille du récupérateur est choisie de manière à ce que, à son maximum, il dispose de l’efficacité thermique requise de 93 %.

 

Illustration 1 Efficacité globale et thermique en fonction du diamètre hydraulique des conduits


Le diamètre hydraulique optimal est de l’ordre de 1 mm.